Conseils utiles

Mouvements fœtaux pendant la grossesse: normaux, pendant combien de temps, fréquents, forts

Les médecins recommandent généralement aux femmes en position de savoir effectuer le décompte des chocs fœtaux au troisième trimestre de la grossesse ou plus tôt si, par exemple, elle court un risque de fausse couche. Les chocs fœtaux reflètent les mouvements du bébé dans l'utérus. Le suivi de tels mouvements aide la mère à distinguer les mouvements normaux du bébé et à déterminer s’il ya lieu de s’inquiéter. Compter les mouvements du fœtus est un décompte de tous les mouvements du bébé à naître, tels que les secousses soudaines, les poings, les sauts périlleux, les rebondissements. Cependant, les calculs des mouvements du fœtus n'incluent pas le hoquet. Effectuer des comptages quotidiens des mouvements du fœtus peut aider les médecins à réagir correctement si nécessaire et à prévenir une naissance prématurée ou d’autres complications graves possibles. En outre, pour faciliter la détermination des cycles de sommeil et réveiller votre bébé à naître, le calcul des mouvements du fœtus est également un excellent moyen de communiquer avec votre bébé avant sa naissance.

Pourquoi le fœtus bouge-t-il?

Les mouvements du petit homme dans le ventre sont nécessaires, ils parlent de sa croissance et de son développement. L'enfant commence à bouger au cours du premier trimestre, vers 7 à 8 semaines. À la dixième semaine, il a des mouvements de déglutition, il peut modifier la trajectoire de ses mouvements et toucher les parois de la bulle amniotique. Mais la taille de l'embryon est encore insuffisante, il ne flotte que dans le liquide amniotique, très rarement "se heurte" aux parois utérines, de sorte que la femme ne ressent toujours rien.

À partir de 16 semaines, le fœtus est déjà sensible aux sons, ce qui se traduit par une réaction motrice active. À partir de la 18e semaine, le futur bébé commence à toucher le cordon ombilical avec ses mains. Il peut serrer, desserrer les doigts, toucher le visage.

Par conséquent, le fœtus est inquiet dans l’estomac de la mère, ce qui inquiète la femme lorsqu'elle est exposée à des facteurs extérieurs désagréables pour le bébé:

  • sons forts, désagréables et forts,
  • inconfort dans l’utérus, tel que la faim d’une mère,
  • stress subi par la mère (en raison de la libération d'adrénaline, les vaisseaux sanguins, y compris dans le placenta, sont réduits, l'irrigation sanguine se détériore),
  • manque d'oxygène (en raison de mouvements actifs, le placenta est stimulé, son apport en sang augmente, ce qui fournit à l'enfant plus d'oxygène).

En outre, si une femme a pris une position inconfortable lorsqu’on serre de grands vaisseaux, l’enfant manque d’oxygène et devient actif.

Premiers mouvements

Chaque femme ressent le premier brassage du fœtus différemment à des moments différents. Lorsque cela se produit dépend de plusieurs facteurs:

  • âge gestationnel
  • premier ou deuxième, etc. la grossesse
  • heure de la journée (généralement le soir ou la nuit),
  • le teint de la mère (mince ou plein),
  • heure du jour
  • option de fixation du placenta,
  • style de vie
  • sensibilité individuelle (sens de 15 à 16 semaines),
  • Le comportement de la mère (les femmes physiquement actives ne remarquent tout simplement pas de mouvements).

Selon les statistiques, le premier mouvement fœtal au cours de la première grossesse est ressenti comme enceinte à 20 semaines. Et avec la gestation répétée, le mouvement est réduit à 18 semaines.

Mais tout est individuel, même chez une femme, la deuxième, la troisième grossesse et les suivantes se déroulent chaque fois différemment. Si une femme au cours de la deuxième grossesse a commencé à ressentir le mouvement fœtal à 19 semaines, ces conditions peuvent changer à la troisième semaine (ressenties plus tôt ou plus tard).

Taux de mouvement

Le taux de mouvements foetaux dépend de la période de grossesse de la future mère. L'enfant bouge constamment, mais bien sûr, une femme ne peut pas ressentir tous ses mouvements.

  • Au bout de 20 à 22 semaines, le fœtus commet jusqu'à 200 mouvements par jour
  • mais à la semaine 27 - 32 il effectue déjà environ 600 mouvements. Il est caractéristique qu'au début du troisième trimestre (32 semaines), la quantité diminue en raison de son poids (le fœtus est déjà assez gros) et il devient encombré dans l'utérus. Il n'y a pas de "gros" mouvements (torsions dans l'utérus) et le bébé ne peut produire que de "petits" bras et jambes.
  • Après la 28ème semaine, le montant moyen est de 8 - 10 par heure. L'exception concerne les périodes de sommeil de l'enfant, qui durent de 3 à 4 heures. À ce stade, le bébé ne fait pas de mouvements actifs. La future mère doit se souvenir de certains cycles d’activité de l’enfant. L’activité la plus élevée est observée de 7 heures du soir à 4 heures du matin et une diminution de l’activité ou de l’état de repos tombe entre 4 heures du matin et 9 heures.
  • Au bout de 32 semaines, le fœtus prend sa position finale; en règle générale, il s'agit de la tête au petit bassin (position longitudinale, présentation de la tête). Mais la position transversale ou la présentation pelvienne n'est pas exclue. Maman ne doit pas désespérer, pour corriger de telles dispositions, le médecin vous prescrira toujours la performance d'une gymnastique spéciale, qui contribue au bouleversement fœtal et à la réception de la «bonne» position - longitudinale, de la tête au petit bassin.

Si l'enfant a pris la «bonne» position, c'est-à-dire la tête en bas, la femme enceinte sentira des mouvements dans le haut de l'abdomen (l'enfant «frappera» avec les jambes). Dans le cas de la présentation pelvienne, les mouvements se feront sentir en dessous, dans la poitrine.

Changement d'intensité des mouvements

Si le bébé dans l'utérus est bon et confortable et que la mère ne subit aucun stimulus externe ou interne, les mouvements sont rythmés et fluides. Sinon, la nature des mouvements change de façon spectaculaire, ce qui devrait alerter la femme et nécessiter une consultation de l'obstétricien.

En règle générale, une femme note l'activité "accrue" du bébé lorsqu'elle est calme et reposante. Et inversement, beaucoup de mères craignent que l'enfant ne bouge pas du tout pendant son travail. Un phénomène similaire s'explique facilement. Lorsqu'une femme est au repos, elle écoute attentivement ses sentiments et note attentivement les mouvements du bébé. Quand elle est occupée, elle n'a pas le temps de se distraire et elle ne remarque tout simplement pas que le bébé bouge. Afin de dissiper ses doutes (l'enfant est malade, il est en train de mourir), la femme enceinte doit s'asseoir et se détendre en regardant comment il bouge.

Les médecins conseillent souvent aux femmes enceintes de se mettre au lit, du côté gauche. C’est dans cette position que l’approvisionnement en sang utérin augmente, ce qui est utilisé dans le traitement de l’hypoxie fœtale chronique et pour sa prévention.

Peut-être un changement d'activité par rapport à une position corporelle inconfortable ou incorrecte d'une femme, par exemple, couchée sur le dos ou assise le dos droit. Lorsque la femme enceinte est allongée sur le dos, l'utérus enceinte comprime fortement la veine cave inférieure (l'un des principaux vaisseaux sanguins).

Lorsque ce vaisseau est comprimé, le flux sanguin dans l'utérus est considérablement réduit et le bébé commence à souffrir d'un manque d'oxygène.

Pour que maman comprenne qu'il est malade, il a des mouvements rapides et fréquents. Il est assez simple d'établir la circulation sanguine et d'éliminer l'hypoxie - maman devrait se tourner de son côté.

De plus, l'activité motrice de l'enfant change si la mère est dans une pièce boueuse ou enfumée. En raison d'un manque d'oxygène, l'enfant réagit à la situation par des tremblements douloureux et violents. Une femme devrait quitter la pièce et faire une promenade pour rétablir un état de confort pour elle-même et le bébé.

De plus, les tremblements fœtaux changent si la mère ressent une sensation de faim. Il manque de nutriments et "se calme", ​​bouge lentement et à contrecœur. Mais dès que la femme enceinte a eu une morsure, la joie du bébé se traduit par une activité accrue.

Agitation dans des conditions pathologiques

Si l’activité motrice de l’enfant devient soudainement violente, prolongée et douloureuse pour une femme, cela indique un état pathologique et nécessite des soins médicaux immédiats:

  • Menaçant naissance prématurée

L'agitation devient fréquente et violente en raison du tonus accru de l'utérus.

Dans ce cas, la nature des chocs est radicalement différente. Elles sont rarement ressenties par une femme et leur force est insignifiante, ce qui s'explique par le volume important de l'utérus, où le bébé touche rarement ses parois et où la mère ne ressent pas souvent les mouvements.

En raison de la faible quantité de liquide amniotique, le bébé dans l’utérus devient à l’étroit, il «bat» constamment dans l’estomac de la mère, caractérisé par des tremblements fréquents et douloureux chez la femme.

Avec des pathologies telles que décollement prématuré du placenta, prééclampsie et autres, le fœtus souffre d'un déficit aigu en oxygène et réagit en conséquence.

Il se développe en présence d'insuffisance placentaire, d'anémie, de gestose. Le mouvement est léthargique et rare.

  • Hernie diaphragmatique chez une femme enceinte

Dans ce cas, la mère ressent une douleur sous le sternum lorsque le fœtus bouge.

  • Échec de la cicatrice utérine

Si la femme a eu une césarienne dans l’histoire, alors qu’elle a une défaillance de la cicatrice pouvant entraîner une rupture utérine, elle ressent une douleur dans la région de la cicatrice lorsque le bébé bouge.

En cas d’inflammation de la vessie, la femme enceinte se plaint de mictions fréquentes et douloureuses, de douleurs lorsqu’elle se déplace dans le bas de l’abdomen.

Comment sont les chocs

Chaque femme enceinte décrit ses sentiments à sa manière et, en outre, ils changent avec l’augmentation de l’âge gestationnel.

  • Pendant de courtes périodes (20 à 25 semaines), les femmes les décrivent comme des "papillotements" ou "des poissons nageant". D'autres femmes enceintes parlent de «flottement», de «vibration du téléphone» ou de «chatouillement». Certains décrivent leurs sentiments de manière moins romantique: "gargouillis dans l'estomac, comme si les intestins étaient en train de se souiller".
  • Après 27 à 28 semaines, lorsque le fœtus a déjà suffisamment grandi, ses mouvements deviennent plus clairs et spécifiques. La future mère, et même le futur père, peut sentir un coup de pied dans la région de l'abdomen où la main est placée. Le mécontentement du bébé est souvent exprimé par de tels «coups de pied» - dans le cas de l'adoption d'une posture inconfortable par la mère ou de sons forts et gênants. Mais si une main inconnue est attachée à l’estomac de la mère, l’enfant craint de plus en plus et ne veut pas «donner des coups de pied».

Afin de déterminer comment le fœtus se sent, il est important de compter ses mouvements. Comment compter les mouvements foetaux? Pour ce faire, plusieurs techniques sont utilisées:

Méthode Pearson

Cette méthode est basée sur le comptage des mouvements en 12 heures. Il est fabriqué de 9h à 21h. Au cours de ce test, une femme n’a plus qu’une condition: réduire l’activité physique. Tous les mouvements sont considérés, même les plus minimes ou les plus faibles. Dans la clinique prénatale, le médecin délivre un formulaire spécial ou vous demande de compiler de manière indépendante un tableau des mouvements du fœtus, où l’heure du dixième mouvement sera notée. Normalement, environ une heure devrait s'écouler entre le premier et le dixième mouvements. Et bien sûr, maman devrait se rappeler qu’une période de repos est également possible, et ne devrait pas durer plus de 4 heures. Si ce délai est dépassé, vous devez contacter d'urgence l'obstétricien.

Pour compiler une table, vous devez prendre une feuille de cahier dans une boîte et l’aligner comme suit. Ci-dessus, l'âge gestationnel. L'horloge est marquée verticalement de 9h00 à 21h00, ainsi que les jours horizontaux de la semaine ou de la date. À partir de neuf heures du matin, commencez à compter les mouvements. Dès que leur nombre atteint 10, une marque est placée dans le tableau à l'heure où cela s'est produit. Des informations supplémentaires sont entrées dans le tableau: il y a eu moins de 10 mouvements et combien au total. Nous continuons le comptage dans les jours suivants et nous nous assurons de saisir les données dans un tableau avec lequel nous devons nous rendre chez le médecin.

28 semaines9:0012:0015:0018:00Les notes
15 juillet
16 juillet
17 juillet

Méthode de Cardiff

La base de cette méthode consiste également à compter les mouvements du bébé pendant 12 heures. La seule différence est que la femme choisit elle-même l'heure du début du compte. De nouveau, un tableau est compilé où le dixième brassage produit est enregistré. La norme est considérée lorsque le dixième brassage a eu lieu avant la 12ème heure de l'étude. Sinon, consultez un médecin immédiatement.

Méthode Sadowski

Le compte des mouvements du fœtus commence après le dîner de 19 à 23 heures. Cette méthode est basée sur le fait que le soir et après avoir mangé le fœtus augmente l'activité motrice. Assurez-vous d’enregistrer l’heure de début du compte et la femme enceinte devrait s’allonger du côté gauche à ce moment-là.

Lorsque le fœtus effectue 10 mouvements par heure ou moins, le comptage s'arrête. Mais s'il y en avait moins, continuez à compter les mouvements. Un signe défavorable est une diminution des mouvements (moins de 10) en 2 heures.

Il devient donc évident que chaque femme enceinte peut maîtriser les méthodes énumérées pour compter les mouvements du bébé. L'utilisation de ces techniques ne nécessite aucun équipement ni surveillance médicale.

Auscultation des contractions cardiaques fœtales

L'écoute de la fréquence cardiaque est effectuée directement par l'obstétricien à l'aide d'un stéthoscope obstétrique (tube en bois). Normalement, la fréquence cardiaque fœtale est comprise entre 120 et 160 battements par minute. Avec une déviation dans un sens ou dans l’autre, ils parlent de manque d’oxygène du bébé, ce qui nécessite des méthodes de recherche instrumentales.

Cardiotocographie (CTG)

CTG est considéré comme une méthode abordable, fiable et très précise pour évaluer l’état du fœtus. Le CTG est pratiqué à partir de 32 semaines de gestation et avec une suspicion de pathologie intra-utérine à une date antérieure (à partir de 28 semaines). En utilisant la cardiotocographie, non seulement les mouvements du fœtus sont enregistrés, mais également le rythme de ses contractions cardiaques et de ses contractions utérines. L'étude est réalisée comme suit: une femme enceinte est allongée sur un canapé et 2 capteurs sont montés sur son ventre. L'un dans un endroit bien entendu du rythme cardiaque fœtal (il enregistrera la fréquence cardiaque) et l'autre à proximité (corrige les contractions utérines). L'enregistrement par cardiotocogramme dure au moins 30 minutes, mais il est également possible d'augmenter le temps d'étude à 1,5 heure. Lors du retrait du cardiotocogramme, une femme doit noter chaque mouvement du bébé et appuyer sur un bouton spécial. L’analyse cardiotocographique comprend:

  • fréquence cardiaque basale (norme 120 - 160 battements par minute),
  • l'amplitude de variabilité (tolérance des écarts vers le haut ou vers le bas) du rythme basal (norme 5 à 25 battements par minute),
  • décélérations (sauts brusques dans la courbe) - normalement absentes ou sporadiques, raccourcies et peu profondes,
  • accélération (sauts brusques de la courbe) - devrait normalement être d'au moins 2 dans les 10 minutes suivant l'étude.

Pour un diagnostic plus précis de l'état du fœtus, le CTG est réalisé à l'aide de tests fonctionnels (sans charge et avec introduction d'ocytocine par voie intraveineuse).

Échographie Doppler

L’échographie vous permet d’évaluer la taille du fœtus, sa conformité à l’âge gestationnel (avec une hypoxie chronique, la taille est décalée). Le médecin étudie également la structure du placenta, le degré de maturité (signes de vieillissement), la quantité de liquide amniotique et son type (en cas de manque d'oxygène chez le bébé, ces indicateurs changent). À l'aide de la dopplerométrie, des vaisseaux placentaires et ombilicaux, la vitesse du flux sanguin dans ceux-ci est étudiée. Si le débit sanguin est réduit, ils parlent d’hypoxie fœtale du fœtus.

Au cours d’une échographie de 20 à 30 minutes, les mouvements, la fréquence cardiaque et le tonus musculaire de l’enfant sont évalués. Si le fœtus ne ressent pas de gêne, ses membres sont pliés - signe d'un tonus musculaire normal. Dans le cas de bras et de jambes étendus, ils parlent d'un ton réduit, ce qui indique une privation d'oxygène.

J'ai mon premier enfant, mais 4 heures se sont écoulées et je ne sens pas les mouvements du fœtus. Que faire

Tout d'abord, vous devez vous calmer. Le fœtus ne bouge pas toujours activement. Pendant 3 à 4 heures, aucun mouvement n'est autorisé. Le bébé dort à ce moment-là. Essayez de retenir votre souffle pendant un court instant, le sang cessera de couler vers le placenta, vers le bébé, il présentera une légère hypoxie et, en réponse, "sera outré" - commencera à "battre" avec les bras et les jambes. Si cette méthode ne vous aide pas, surveillez le bébé pendant 30 à 40 minutes supplémentaires. En l'absence du moindre mouvement, contactez immédiatement un obstétricien.

Quels mouvements du foetus devraient être avant l'accouchement?

À la veille de l'accouchement, le bébé cesse pratiquement de bouger, ce qui est considéré comme normal. L'enfant se prépare à la naissance, ce qui est pour lui un processus très difficile et qui nécessite beaucoup de force. Une diminution de l'activité motrice du fœtus peut économiser de l'énergie avant l'accouchement. Mais il ne devrait pas y avoir d'absence absolue de mouvements, le bébé, bien que de temps en temps, effectue des mouvements.

Je vais donner naissance à un troisième enfant, la période est encore petite, 10 semaines. Quoi et quand devraient être les mouvements pendant la troisième grossesse?

Vous ne pouvez pas dire avec certitude combien de semaines vous vous sentirez en mouvement. Tout est individuel ici. Normalement, après des grossesses répétées, la mère commence à ressentir des mouvements foetaux à partir de 18 semaines. Mais leur début plus tôt est possible, à 16 semaines, mais la nature des mouvements peut être complètement différente par rapport aux deux premières grossesses et cela ne devrait pas être effrayé. Tous les enfants sont différents, même dans l’estomac de la mère.